Confort et économies d’énergie, c’est possible

Il est aujourd’hui possible d’allier confort et économies d’énergie en augmentant également la sécurité. C’est là qu’intervient le terme  “maison connectée”. Il faudrait utiliser les mots “domotique” ou “immotique”, mais ils ont trop souvent été sortis de leur contexte. Nous parlerons donc d’automatismes et de pilotage. ELECTEC conçoit, installe et programme le standard KNX.  A l’époque, un “standard” téléphonique servait à faire communiquer entre eux et avec l’extérieur plusieurs combinés selon un protocole (un ensemble de règles) défini. Le standard de la domotique est le système KNX. Il est devenu une norme européenne (EN50090), internationale (ISO/IEC14543-3) et même chinoise (GB/Z 20965). C’est d’ailleurs le seul standard qui réponde à ces normes d’automatisation de l’habitat.

 

Pas de “box” centrale

Le protocole KNX est à logique répartie, c’est-à-dire que chaque module est indépendant des autres. Il ne nécessite donc pas de  centrale. Chaque module communique directement avec ses confrères. Ce système ouvert est donc extensible sans incidence sur l’existant. De même, il est modifiable à souhaits.

Un seul réseau mais plusieurs moyens de communication

A l’inverse des autres protocoles, plus de 400 grands fabricants l’utilisent dans des domaines différents . Il peut donc communiquer avec des ensembles différents qui vont du chauffage au multimédia en passant par les alarmes. KNX communique en filaire, ondes radios, courant porteur et IP dans un seul et même réseau. Les possibilités d’évolution et de gestion de l’habitat sont illimitées.

La gestion de l’énergie

Le principe est tout simple, il suffit de mettre à disposition la quantité d’énergie nécessaire à l’endroit demandé pendant le temps imparti. Confort et économies d’énergie sont donc compatibles. Finies les lampes qui éclairent pour rien. Fini le radiateur qui réchauffe l’extérieur parce que la porte est restée ouverte. Finis ces petits gestes du quotidien que l’on oublie de faire. Les volets se ferment pour la nuit. Les lampes s’éteignent s’il n’y a personne et le chauffage se gère en fonction de l’occupation de chaque pièce. Il est alors possible de suivre la consommation dans le temps et poste par poste pour permettre d’anticiper et de contrôler les différentes dépenses énergétiques. Pour exemple, un congélateur givré, c’est 30% de consommation électrique en plus. Pour terminer, on peut également gérer les heures creuses, du délestage automatique ou du sous-comptage.

Confort et économies d’énergie, l’énergie verte

Lire le journal ou regarder la télévision : faire varier l’éclairage permet d’améliorer le confort visuel et se répercute directement sur la consommation. C’est également vrai pour la climatisation qui fonctionne à plein rendement parce que les stores sont restés ouverts et que le soleil réchauffe l’intérieur en plein été. La ventilation de la maison peut se faire durant les périodes d’absence et fonctionne selon les paramètres d’ambiance désirés, comme la qualité de l’air.

La sécurité

KNX assure le contrôle permanent de la situation (état) des ouvrants (fenêtres, portes, volets…) et des différents détecteurs (intrusion, fumée, fuites…). Sur un ou plusieurs états non-conformes, il applique automatiquement le ou les scénarios qu’on lui a appris en agissant sur la totalité de l’installation. Pour exemple, si une intrusion est détectée, tous les volets s’ouvrent et toutes les lampes clignotent pendant que la centrale d’appel prévient le contact enregistré et que la sirène dissuade l’intrus. Cette situation est bloquée tant qu’elle n’a pas été désactivée manuellement. Dans le même registre, on peut gérer une simulation de présence pendant les vacances.