Le réseau multimédia local VDI : Voix Données Images

Depuis que la télévision et le téléphone se sont installés dans nos locaux, nous avons commencé à câbler un réseau local (LAN). Depuis l’antenne du toit pour recevoir la TV ou depuis le boitier d’arrivée des PTT pour recevoir le téléphone, nous avons câblé ce qui allait devenir le multimédia. Maintenant, nous recevons tout cela par le biais de la box qui est connectée à internet et qui envoie en local la voix pour le téléphone, les données pour échanger avec Internet, et les images pour recevoir la télévision. C’est pourquoi le réseau s’appelle VDI. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que les réseaux de communication sont en cours de standardisation. Depuis peu, les câbles d’antenne (coaxial) et de téléphone (RJ11 et prise en T) ne sont plus installés dans les maisons neuves. Donc, les câbles Ethernet à 4 paires RJ45 les remplacent définitivement. C’est pourquoi le réseau Ethernet devient le standard pour l’installation d’un LAN et le protocole IP pour les règles de communication.

 

Composition du réseau VDI

Dans le réseau Ethernet VDI, on trouve :

  • Les câbles à paires torsadées pour RJ45 (Norme internationale IEEE 802.3) appelés couramment “câbles Ethernet”
  • Le Wifi (Norme internationale IEEE 802.11)
  • Le Bluetooth (Norme internationale IEEE 802.15)
  • Le courant porteur en ligne (CPL)

Les objets connectés  doivent parler le même langage pour communiquer. Le protocole est l’IP (Internet Protocol), même si cela n’a rien à voir avec Internet. Pour faire le plus simple possible, toutes les informations circulent par radiofréquence. Parce que nous écoutons tous la radio, la suite coule de source. Lorsque l’on fait passer ces ondes radio dans des fils électriques, elles suivent exclusivement ce chemin. Il est alors facile de comprendre un débit. Pour imager tout cela, il est plus rapide d’arroser une plante qui a soif avec un tuyau d’arrosage (câble) que d’attendre qu’il pleuve suffisamment (Wifi). A l’inverse, la pluie arrose un peu tout le jardin en même temps. Le choix du type de raccordement conditionne donc directement la performance et l’évolutivité de l’installation, le débit et la mobilité (fil ou pas fil).

Wifi

Débit jusqu’à 0,5 Gbits/s

A diviser par le nombre d’appareils connectés

Avantages : pas de câbles

Inconvénients : débit et continuité de service

Ethernet

Débit jusqu’à 10 Gbits/s

Par appareil

Avantages : débit et continuité de service

Inconvénients : installation compliquée

Pour fonctionner, le réseau local doit avoir un point central. C’est pourquoi ce point central doit être équipé pour recevoir les réseaux venant de l’extérieur. Pour cela, il faut y câbler  le téléphone, internet, le râteau ou la parabole. Ensuite, il faut traiter les informations et les démultiplier pour les envoyer en local vers les endroits à desservir. Enfin, ce point central est appelé tableau “courants faibles” ou baie multimédia. Espace Technique et Electrique du Logement